Un message pour vous dire que ça va, ici, en Norvège

Un message pour vous donner un peu l’état des lieux de mon début ici.
Ça va super trop bien de la balle de bebom.
Rien à redire.
Ah, si:
« Les toilettes sont un peu loin de ma chambre, les mecs là, par contre! Roh la la. »
Il fait beau et je suis en t-shirt depuis10 jours. Même que parfois je transpire!

J’ai déjà pagayé trois fois, et sur deux rivières différentes. Une fois avec des argentins à qui je traduisais tout. La 2ème fois avec des suedois et des norvégiens. Je me sentais très tiny. La 3ème fois en kayak.

J’ai déjà fait 5 footings dont un avec un chien de traineau. Chien du grand nord qui s’arrêtait pour boire dans les ruisseaux de neige fondue, c’est vous dire le climat de ouf.
Et dimanche, c’était « marche » avec deux autres chiens. Ils ne savent pas marcher, juste ils te tirent tout le temps. Ils sont éduqués comme ça, mais à j’ai mal aux bras et aux jambes.

Mon boss a 8 chiens-loups. Grosses bébêtes aux yeux vairons remplies d’instincts.

J’ai déjà fait un sauna, un où tu te splatshes avec l’eau de la rivière à 4º.

Je suis en train de manger du chocolat noir aux amandes offert par Alex (le mexicain qui m’a recomandée ici) et sa femme portugaise. Bah oui, on te recommande puis on t’offre du chocolat. La classe.

Je sors d’un barbec’ préparé par moi et ma chère collègue Quebecoise, Manue, qui m’a fait mon coaching d’arrivée ici. Elle est trop chouette, elle m’aide dans tout, le matin je commence à 7h et elle la veille elle m’a préparé un petit mot et plein de trucs pour pas que je galère. Elle m’a tout expliqué et présentée à tout le monde, ce qui fait que j’ai déjà plein d’invitations à kayaker ou à essayer un kayak.
On s’est découvert un pote en commun,Chaï, un guide mexicain.

Elle est guide rafting et débute aussi en kayak. Donc on devrait faire des sessions tranquilles. Son cheum’ est anglais. Guide et kayakiste aussi, of course.

Y’a yoga (organisé par les plus « body & mind therapy » des pagayeurs) puis foot tous les lundis et jeudi, et se retrouvent tous les gens qui bossent dans les 4 boites de rafting de la vallée. Une grande famille internationale: Danemark, Canada, Angleterre, Nepal, Japon, Chili, Argentine, USA, Australie, Portugal, Nouvelle-Zélande, France (on est 2 frenchies dans la vallée), etc.
Je passe du français à l’anglais puis à l’espagnol dans la même conversation sans problème. Je me fais des bases en norvégiens, slovaque (le chauffeur) ou népalais (mon coloc’).

Ah oui, je vis dans la base, « sous » la base, pour être exacte mais tout de même avec fenêtre, vue sur jardin, montagne en face (avec encore un tout petit peu de neige sur le dessus), de l’autre côté de la petite route, y’a la rivière, donc j’entends son courant quand j’ouvre la fenêtre. Ça ne me change pas trop de Jalcomulco.
Je récupère la bouffe que les clients ne mangent pas, et on la partage avec mon collègue-coloc, et en échange il nous fait des petits plats népalais.

Avec mon collègue anglais, Joe, on fait les produits en voie de peremption et les poubelles des supermarchés, pour manger surprenant et pas cher. On a même eu des fleurs gratuites!!!

Mes boss sont géniaux. Comme toute l’équipe formée autour d’eux en fait. Ma boss s’excuse un peu trop, elle me dit que je vais avoir beaucoup de succès ici, mon boss m’a fait des compliments (ce qui a même surpris Manue qui m’a dit qu’il ne faisait que rarement des feedback positifs) en me remerciant de poser des questions et d’être intelligente. Waoh!

La déco du lieux est charmante. Une vieille école des années 20 rénovée. Ambiance scandinave traditionnelle dans les materiaux, bois, les couleurs, un peu pastels, mais aussi très IKea et moderne (pratique quoi). Et chaque chambre est décorée selon un continent. Y’a des vieilles cartes du Monde partout.

Mon job est chouette: Je bosse en moyenne de 7h à 15h, ou alors de 14h à 23h en cas de besoin, ensuite ça peut bouger selon le nombre de touristes. J’ouvre le centre, je prépare le petit dej et le dej, je fais la réception, je fais du pain, je vérifie que tout est en place, que les chambres sont propres, que les vestiaires (douches en commun!) aussi.

Bref, je suis comme un petit saumon dans l’eau. Pas dépaysée et en même temps toute contente d’être tombée là où je n’avais pas forcément pensé et ça n’aurait pas pu mieux coller.

 

P1110837IMG_6708

Publicités

~ par eimeon sur juin 4, 2014.

Une Réponse to “Un message pour vous dire que ça va, ici, en Norvège”

  1. De Bebon… S’agirait d’écrire sans faire de faute quand même !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :